Toki [トキ]

notyetTECHNIQUE : Hokuto Shinken (Jū no Ken)

PARENTÉ : Frère de Raoh, Kaiō et Sayaka

PREMIÈRE APPARITION : EP43

CARACTÉRISTIQUES PHYSIQUES : 188cm – 95kg (mensurations 125-87-103)

La famille de Toki est de la lignée de Ryû Ô. Il est le frère de Raoh, Kaiō et Sayaka. Toki est d’abord né au pays de Shura avant d’être envoyé au Japon avec son frère aîné Raoh afin d’être entraînés par Ryûken.

Lorsqu’il était enfant, Toki était un garçon calme qui passait son temps à regarder son frère s’entraîner. Ce n’est que lorsqu’un brigand tua son perroquet Kōkō (chiot dans le manga) que Toki laissa exploser sa rage. Ryûken remarqua son potentiel et décida de l’entraîner également.

Bien que devenu maître Hokuto Shinken, Toki ne désirait qu’une chose : se servir de son art pour guérir. Bien que pacifiste, Toki était le favori au titre de successeur de l’école Hokuto Shinken mais la guerre nucléaire changea son destin à jamais.

Toki, voulant protéger les siens fut irradié par l’explosion et survécu miraculeusement. Il décida alors de passer le reste de sa vie à soigner les gens.

Un jour, il arriva au village du Miracle où il fit la rencontre d’ Amiba, un homme de main de Raoh qui décida de l’usurper. Vaincu par Ken-Ō, Toki se laissa emprisonner dans une cellule de la prison de Cassandra. C’est Ryūga qui lui annonça que Kenshiro était toujours en vie. Plus tard, Ken parviendra à le libérer et les deux frères adoptifs feront un bout de chemin ensemble.

Toki affronta son frère Raoh dans un duel perdu d’avance où Toki tenta de battre son frère sur son propre point fort : sa force physique… Raoh “tua” son frère Toki, combattant Hokuto Shinken et laissa vivre Toki l’homme malade pour qu’il finisse ses jours en paix et qu’il meurt de sa maladie.

Mais il n’en eu pas le temps… Ryūga, le frère de Yuria, qui cherchait un moyen de provoquer Ken en duel, décida de s’en prendre à un de ses proches et c’est un Toki affaibli qui fut la victime du loup solitaire..

Faites tourner !

Un Kanzenban est un volume en édition collector. Ces volumes sont généralement plus coûteux et plus fournis, avec des caractéristiques spéciales telles que des couvertures conçues spécifiquement, un papier de plus haute qualité, une couverture de protection spéciale, etc.

Seuls les mangas les plus populaires paraissent sous ce format.

Un tankōbon est le terme japonais pour un recueil de chapitres de manga. En 1955, les éditeurs décident de republier les mangas diffusés par intermittences dans les magazines en un format poche à couverture souple. Il compile plusieurs chapitres d'une même série et les publie sur du papier de haute qualité. Ce sont ces versions qui sont utilisées pour les traductions européennes et américaines.

Weekly Shōnen Jump, fréquemment abrégé en Shōnen Jump, est un magazine de prépublication de mangas hebdomadaire de type shōnen créé par l’éditeur Shūeisha le 2 juillet 1968 et toujours en cours de publication. Il fait partie de la gamme de presse « Jump » de l’éditeur, celle-ci étant destinée à un public masculin de tous âges.

Laisser un commentaire