Zhang Tai-Yan [張太炎]

zhang_tai_yan_wTECHNIQUE : Hokuto Sōkaken

PREMIÈRE APPARITION : SŌTEN NO KEN CHAP47

Le numéro deux du Honghua Hui. Il est protégé par un groupe de moines appelé Wuchamen-Dang. Bien que d’apparence décontractée il se révèle redoutable lorsqu’il est mis en colère. Il possède une énorme libido et fréquente régulièrement les quartiers chauds de Shanghai. On le surnomme le Voleur de Mariées à cause de son habitude de tuer les hommes fraîchement mariés pour s’emparer de leurs femmes.
Il a assassiné la petite sœur de Charles de Guise à l’aide d’une bombe à retardement.

Il est persuadé à tort que son beau-père Zhang Da-Yan est responsable de la mort de sa mère et veut le tuer pour la venger. Plus tard, lorsqu’il apprendra la vérité, il se repentira de ses crimes et demandera à de Guise de ne pas chercher à se venger (il lui fera une coupure en forme de croix sur le visage).

Il devint le nouveau maître du Hokuto Sōkaken après être ressorti victorieux d’une épreuve de force avec Da-Yan et avoir reçu l’accord de son père.

Faites tourner !

Un Kanzenban est un volume en édition collector. Ces volumes sont généralement plus coûteux et plus fournis, avec des caractéristiques spéciales telles que des couvertures conçues spécifiquement, un papier de plus haute qualité, une couverture de protection spéciale, etc.

Seuls les mangas les plus populaires paraissent sous ce format.

Un tankōbon est le terme japonais pour un recueil de chapitres de manga. En 1955, les éditeurs décident de republier les mangas diffusés par intermittences dans les magazines en un format poche à couverture souple. Il compile plusieurs chapitres d'une même série et les publie sur du papier de haute qualité. Ce sont ces versions qui sont utilisées pour les traductions européennes et américaines.

Weekly Shōnen Jump, fréquemment abrégé en Shōnen Jump, est un magazine de prépublication de mangas hebdomadaire de type shōnen créé par l’éditeur Shūeisha le 2 juillet 1968 et toujours en cours de publication. Il fait partie de la gamme de presse « Jump » de l’éditeur, celle-ci étant destinée à un public masculin de tous âges.

Laisser un commentaire