Epic win !

2 scoops à retenir, avant un compte rendu plus détaillé :
  1. Tetsuo Hara cautionne le doublage français…
  2. Si une suite doit se faire, ce sera toujours avec lui au dessin mais à une condition : pas une série d’une dizaine d’années comme Hokuto no Ken ou Sōten no Ken
Faites tourner !

Un Kanzenban est un volume en édition collector. Ces volumes sont généralement plus coûteux et plus fournis, avec des caractéristiques spéciales telles que des couvertures conçues spécifiquement, un papier de plus haute qualité, une couverture de protection spéciale, etc.

Seuls les mangas les plus populaires paraissent sous ce format.

Un tankōbon est le terme japonais pour un recueil de chapitres de manga. En 1955, les éditeurs décident de republier les mangas diffusés par intermittences dans les magazines en un format poche à couverture souple. Il compile plusieurs chapitres d'une même série et les publie sur du papier de haute qualité. Ce sont ces versions qui sont utilisées pour les traductions européennes et américaines.

Weekly Shōnen Jump, fréquemment abrégé en Shōnen Jump, est un magazine de prépublication de mangas hebdomadaire de type shōnen créé par l’éditeur Shūeisha le 2 juillet 1968 et toujours en cours de publication. Il fait partie de la gamme de presse « Jump » de l’éditeur, celle-ci étant destinée à un public masculin de tous âges.

L’interview exclusive de Tetsuo Hara !!

Cliquez sur l’image !

Faites tourner !

Un Kanzenban est un volume en édition collector. Ces volumes sont généralement plus coûteux et plus fournis, avec des caractéristiques spéciales telles que des couvertures conçues spécifiquement, un papier de plus haute qualité, une couverture de protection spéciale, etc.

Seuls les mangas les plus populaires paraissent sous ce format.

Un tankōbon est le terme japonais pour un recueil de chapitres de manga. En 1955, les éditeurs décident de republier les mangas diffusés par intermittences dans les magazines en un format poche à couverture souple. Il compile plusieurs chapitres d'une même série et les publie sur du papier de haute qualité. Ce sont ces versions qui sont utilisées pour les traductions européennes et américaines.

Weekly Shōnen Jump, fréquemment abrégé en Shōnen Jump, est un magazine de prépublication de mangas hebdomadaire de type shōnen créé par l’éditeur Shūeisha le 2 juillet 1968 et toujours en cours de publication. Il fait partie de la gamme de presse « Jump » de l’éditeur, celle-ci étant destinée à un public masculin de tous âges.

Buronson parle de Hara… et de sa fortune…

Le légendaire Buronson, scénariste du manga Hokuto no Ken, était, ce 22 juin, l’invité de l’émission JobTune (Révélez les secrets de votre profession!) diffusée sur TBS. Il s’agit d’un programme dans lequel des professionnels de différents domaines racontent des anecdotes liées à leur expérience de travail.
En ce qui concerne les gains, Buronson, a révélé qu’il recevait 5% des droits d’auteur (royalties) sur les ventes.
Un volume de Hokuto no Ken coûte 400 yens au Japon (environ 3 euros), 5% font donc 20 yens (€ 0,15 cents), en multipliant ces 20 yens par le total de volumes vendus (100 millions d’exemplaires), on arrive à une estimation de 2 milliards de yens (plus de 15,6 million d’euros). 
 
Hokuto no Ken est également devenu une franchise de l’industrie Pachislot, qui en a vendu plus d’un million d’unités à travers le Japon. Toutefois, M. Buronson n’a pas voulu révéler combien il tire de ce secteur, en supposant que c’était beaucoup d’argent.
 
Buronson a également dit avoir rencontré le mangaka du projet, Tetsuo Hara, six mois seulement après le début de la sérialisation du manga. Il en a expliqué la raison: “L’éditeur (Nobuhiko Horie) était notre intermédiaire, j’ai d’abord montré mon travail à Horie et c’est après son approbation que Hara a commencé à dessiner. Je n’ai pas eu de contact avec Hara, tout passait par son éditeur”
 
Et d’ajouter: “Même quand je l’ai rencontré, six mois plus tard durant un bōnenkai (drink de fin d’année), il était encore en train de travailler sur le projet. Quand je l’ai vu, mon impression a été: “Wow, comme il est jeune… c’est encore un gamin.
 
Source : Hokuto Destiny
Faites tourner !

Un Kanzenban est un volume en édition collector. Ces volumes sont généralement plus coûteux et plus fournis, avec des caractéristiques spéciales telles que des couvertures conçues spécifiquement, un papier de plus haute qualité, une couverture de protection spéciale, etc.

Seuls les mangas les plus populaires paraissent sous ce format.

Un tankōbon est le terme japonais pour un recueil de chapitres de manga. En 1955, les éditeurs décident de republier les mangas diffusés par intermittences dans les magazines en un format poche à couverture souple. Il compile plusieurs chapitres d'une même série et les publie sur du papier de haute qualité. Ce sont ces versions qui sont utilisées pour les traductions européennes et américaines.

Weekly Shōnen Jump, fréquemment abrégé en Shōnen Jump, est un magazine de prépublication de mangas hebdomadaire de type shōnen créé par l’éditeur Shūeisha le 2 juillet 1968 et toujours en cours de publication. Il fait partie de la gamme de presse « Jump » de l’éditeur, celle-ci étant destinée à un public masculin de tous âges.

Kaze Manga annonce l’édition Deluxe !!

A l’occasion du 30ème anniversaire de Hokuto no Ken, Kazé Manga annonce la sortie de l’Edition Deluxe, qui n’est autre que la version Kanzenban sortie en 2006 au Japon.

Cette édition comprend 14 tomes d’un peu moins de 400 pages, quelques posters et pages en couleur.

Le premier tome sortira le 21 août 2013 au prix de 13,29€ mais sera disponible lors de la Japan Expo (stand BF 36).

Notons que l’édition précédente de Kazé Manga, qui reprend déjà les couvertures de la Kanzenban, date à peine d’il y a un an…

Source : Kazé manga

Faites tourner !

Un Kanzenban est un volume en édition collector. Ces volumes sont généralement plus coûteux et plus fournis, avec des caractéristiques spéciales telles que des couvertures conçues spécifiquement, un papier de plus haute qualité, une couverture de protection spéciale, etc.

Seuls les mangas les plus populaires paraissent sous ce format.

Un tankōbon est le terme japonais pour un recueil de chapitres de manga. En 1955, les éditeurs décident de republier les mangas diffusés par intermittences dans les magazines en un format poche à couverture souple. Il compile plusieurs chapitres d'une même série et les publie sur du papier de haute qualité. Ce sont ces versions qui sont utilisées pour les traductions européennes et américaines.

Weekly Shōnen Jump, fréquemment abrégé en Shōnen Jump, est un magazine de prépublication de mangas hebdomadaire de type shōnen créé par l’éditeur Shūeisha le 2 juillet 1968 et toujours en cours de publication. Il fait partie de la gamme de presse « Jump » de l’éditeur, celle-ci étant destinée à un public masculin de tous âges.

Tetsuo Hara a un message pour vous !

Faites tourner !

Un Kanzenban est un volume en édition collector. Ces volumes sont généralement plus coûteux et plus fournis, avec des caractéristiques spéciales telles que des couvertures conçues spécifiquement, un papier de plus haute qualité, une couverture de protection spéciale, etc.

Seuls les mangas les plus populaires paraissent sous ce format.

Un tankōbon est le terme japonais pour un recueil de chapitres de manga. En 1955, les éditeurs décident de republier les mangas diffusés par intermittences dans les magazines en un format poche à couverture souple. Il compile plusieurs chapitres d'une même série et les publie sur du papier de haute qualité. Ce sont ces versions qui sont utilisées pour les traductions européennes et américaines.

Weekly Shōnen Jump, fréquemment abrégé en Shōnen Jump, est un magazine de prépublication de mangas hebdomadaire de type shōnen créé par l’éditeur Shūeisha le 2 juillet 1968 et toujours en cours de publication. Il fait partie de la gamme de presse « Jump » de l’éditeur, celle-ci étant destinée à un public masculin de tous âges.

1 18 19 20 21 22 25