Hokuto no Doom 2 !!

Arakya, arrivé récemment sur Hokuto Legacy, est bien décidé à donner une suite au projet de Iceman57. Après avoir suivi le début du développement sur le forum il est temps d’en savoir un peu plus sur le bonhomme.
Petite interview.

1. Peux-tu te présenter en quelques mots ?

Je suis un grand fan de Hokuto no Ken depuis mes 12 ans comme beaucoup sur ce forum j’imagine. Je ne connais pas grand chose en informatique mais un jour j’ai pris conscience qu’il existait plusieurs logiciels pour créer ses propres jeu sans programmation nécessaire. Depuis ce jour j’ai eu dans l’idée de créer un jeu afin de rendre hommage à ce manga que j’adore. J’ai erré entre diverses tentatives: création de RPG, jeux de baston , et même un jeu de plateforme.

Puis vint Hokuto no Doom le jeu fabuleux ! Un projet très immersif et surtout très nerveux! J’ai gardé l’idée de faire une suite dans un coin de ma tête jusqu’à ce que je me sente capable de manipuler Doom builder.

2. Pourquoi avoir choisi Hokuto no Doom, ce projet tant décrié aux USA ?

Parce que l’idée d’associer Doom et Hokuto no Ken est juste géniale, ces deux univers se marient à la perfection! De plus, j’ai été touché par le projet de Iceman57. Face aux critiques et aux attaques il n’a pas renoncé et a terminé son projet. Il fallait un grande dose de détermination et de courage pour cela. Je souhaitais aussi rendre hommage à son travail.

3. Pourquoi avoir choisi le moteur de Hexen alors qu’il est aujourd’hui possible de moder en 3D ?

Premièrement parce que je suis incapable de modéliser en 3D!! Et ensuite parce que je suis un joueur Old School, j’ai un faible pour les jeux qui ont bercé mon enfance.

4. Que va-t-on trouver comme trame historique dans le jeu ?

La Trame est simple, Kenshirō a disparu après son combat contre Shin c’est donc Toki, Rei et un dernier personnage mystérieux qui traverseront le monde violent de HNK. Chaque personnage a des objectifs légèrement différents:

Toki souhaite faire respecter la loi du Hokuto et poursuit Raoh sans relâche tandis que Rei veut simplement vivre en paix avec sa sœur et Mamiya. Il se retrouvera impliqué dans la guerre contre Raoh malgré lui. Le dernier personnage a des objectifs bien moins altruistes…

5. Combien de temps te donnes-tu pour terminer ce projet ?

Je me donne en gros une année afin de ne pas trop mettre à l’épreuve ma motivation.

6. Quel est ton personnage préféré dans la saga ?

Jùza sans aucun doute: c’est un personnage peu développé mais vraiment charismatique. Il me semble être le seul vrai personnage libre dans toute l’histoire du manga: il fait ce qu’il veut, il choisit son destin il ne le subit pas. Enfin c’est le seul personnage qui possède le sens de l’humour!

Merci Arakya et bonne chance pour la suite !

Commentaire(s)

Un gaiden est un mot japonais signifiant "histoire parallèle" ou "conte". Le mot est utilisé fréquemment dans la fiction japonaise pour décrire un spin-off d'une oeuvre existante, ce n'est ni une séquelle, ni une préquelle. Cependant, certains gaiden sont aussi des réécritures d'histoires connues, mais vues depuis un autre personnage, une sorte de flashback.

Un Kanzenban est un volume en édition collector. Ces volumes sont généralement plus coûteux et plus fournis, avec des caractéristiques spéciales telles que des couvertures conçues spécifiquement, un papier de plus haute qualité, une couverture de protection spéciale, etc.

Seuls les mangas les plus populaires paraissent sous ce format.

Un tankōbon est le terme japonais pour un recueil de chapitres de manga. En 1955, les éditeurs décident de republier les mangas diffusés par intermittences dans les magazines en un format poche à couverture souple. Il compile plusieurs chapitres d'une même série et les publie sur du papier de haute qualité. Ce sont ces versions qui sont utilisées pour les traductions européennes et américaines.

Weekly Shōnen Jump, fréquemment abrégé en Shōnen Jump, est un magazine de prépublication de mangas hebdomadaire de type shōnen créé par l’éditeur Shūeisha le 2 juillet 1968 et toujours en cours de publication. Il fait partie de la gamme de presse « Jump » de l’éditeur, celle-ci étant destinée à un public masculin de tous âges.

Hokuto no Ken Tournament !!

Un MUGEN très très impressionnant basé sur Hokuto No Ken Atomiswave/PS2.

Le site officiel

Commentaire(s)

Un gaiden est un mot japonais signifiant "histoire parallèle" ou "conte". Le mot est utilisé fréquemment dans la fiction japonaise pour décrire un spin-off d'une oeuvre existante, ce n'est ni une séquelle, ni une préquelle. Cependant, certains gaiden sont aussi des réécritures d'histoires connues, mais vues depuis un autre personnage, une sorte de flashback.

Un Kanzenban est un volume en édition collector. Ces volumes sont généralement plus coûteux et plus fournis, avec des caractéristiques spéciales telles que des couvertures conçues spécifiquement, un papier de plus haute qualité, une couverture de protection spéciale, etc.

Seuls les mangas les plus populaires paraissent sous ce format.

Un tankōbon est le terme japonais pour un recueil de chapitres de manga. En 1955, les éditeurs décident de republier les mangas diffusés par intermittences dans les magazines en un format poche à couverture souple. Il compile plusieurs chapitres d'une même série et les publie sur du papier de haute qualité. Ce sont ces versions qui sont utilisées pour les traductions européennes et américaines.

Weekly Shōnen Jump, fréquemment abrégé en Shōnen Jump, est un magazine de prépublication de mangas hebdomadaire de type shōnen créé par l’éditeur Shūeisha le 2 juillet 1968 et toujours en cours de publication. Il fait partie de la gamme de presse « Jump » de l’éditeur, celle-ci étant destinée à un public masculin de tous âges.

Un nouveau spin-off !

C’est dans le Gekkan Comic Zenon d’avril, qui sera en vente le 25 février prochain, que débutera une nouveau spin-off de la saga Hokuto no Ken – Ken, le survivant. Celui-ci aura pour titre Kinyoku no Garuda – Nanto Goshasei Zenshi (Garuda aux ailes d’or – La Pré-histoire des Nanto Gosha Sei) et sera dessiné par Yoshiji Yamaguchi.

L’histoire sera centrée sur un nouveau personnage, Garuda, qui fait parti de l’école du Nanto Shinchō Ken (Le point de la Divinité de l’Étoile du Sud). Garuda va se battre contre les 5 membres du Nanto Gosha Sei, afin de laisser une chance à Kenshirō et Yuria de se retrouver.

 

Commentaire(s)

Un gaiden est un mot japonais signifiant "histoire parallèle" ou "conte". Le mot est utilisé fréquemment dans la fiction japonaise pour décrire un spin-off d'une oeuvre existante, ce n'est ni une séquelle, ni une préquelle. Cependant, certains gaiden sont aussi des réécritures d'histoires connues, mais vues depuis un autre personnage, une sorte de flashback.

Un Kanzenban est un volume en édition collector. Ces volumes sont généralement plus coûteux et plus fournis, avec des caractéristiques spéciales telles que des couvertures conçues spécifiquement, un papier de plus haute qualité, une couverture de protection spéciale, etc.

Seuls les mangas les plus populaires paraissent sous ce format.

Un tankōbon est le terme japonais pour un recueil de chapitres de manga. En 1955, les éditeurs décident de republier les mangas diffusés par intermittences dans les magazines en un format poche à couverture souple. Il compile plusieurs chapitres d'une même série et les publie sur du papier de haute qualité. Ce sont ces versions qui sont utilisées pour les traductions européennes et américaines.

Weekly Shōnen Jump, fréquemment abrégé en Shōnen Jump, est un magazine de prépublication de mangas hebdomadaire de type shōnen créé par l’éditeur Shūeisha le 2 juillet 1968 et toujours en cours de publication. Il fait partie de la gamme de presse « Jump » de l’éditeur, celle-ci étant destinée à un public masculin de tous âges.

L’info du siècle !

Japan Expo a le plaisir de nous annoncer la venue de Tetsuo Hara, le créateur de Hokuto no Ken, pour son 14ème impact qui se déroulera du 04 au 07 juillet 2013.

Ce grand mangaka, qui sera l’invité d’honneur Manga pour cette édition 2013, fêtera les 30 ans de son héros fétiche avec ses fans français ! A cette occasion il participera à une conférence et à plusieurs séances de dédicaces. De plus, une exposition permettra aux visiteurs de s’immerger dans l’univers de l’auteur !

Source : Manga News

Commentaire(s)

Un gaiden est un mot japonais signifiant "histoire parallèle" ou "conte". Le mot est utilisé fréquemment dans la fiction japonaise pour décrire un spin-off d'une oeuvre existante, ce n'est ni une séquelle, ni une préquelle. Cependant, certains gaiden sont aussi des réécritures d'histoires connues, mais vues depuis un autre personnage, une sorte de flashback.

Un Kanzenban est un volume en édition collector. Ces volumes sont généralement plus coûteux et plus fournis, avec des caractéristiques spéciales telles que des couvertures conçues spécifiquement, un papier de plus haute qualité, une couverture de protection spéciale, etc.

Seuls les mangas les plus populaires paraissent sous ce format.

Un tankōbon est le terme japonais pour un recueil de chapitres de manga. En 1955, les éditeurs décident de republier les mangas diffusés par intermittences dans les magazines en un format poche à couverture souple. Il compile plusieurs chapitres d'une même série et les publie sur du papier de haute qualité. Ce sont ces versions qui sont utilisées pour les traductions européennes et américaines.

Weekly Shōnen Jump, fréquemment abrégé en Shōnen Jump, est un magazine de prépublication de mangas hebdomadaire de type shōnen créé par l’éditeur Shūeisha le 2 juillet 1968 et toujours en cours de publication. Il fait partie de la gamme de presse « Jump » de l’éditeur, celle-ci étant destinée à un public masculin de tous âges.

2 annonces de Koei qui vont faire des heureux !

Koei vient d’annoncer que les bonus pour les joueurs européens qui pré-commanderont le jeu seront au nombre de 9 !!

Un pack de DLC comprenant les costumes du manga pour Rei, Mamiya, Raoh, Jagi, Toki, Shin et Souther ainsi que 2 costumes originaux pour Kenshirō !

Autre bonne nouvelle, l’édition collector sera également disponible pour la France et l’Italie !

Commentaire(s)

Un gaiden est un mot japonais signifiant "histoire parallèle" ou "conte". Le mot est utilisé fréquemment dans la fiction japonaise pour décrire un spin-off d'une oeuvre existante, ce n'est ni une séquelle, ni une préquelle. Cependant, certains gaiden sont aussi des réécritures d'histoires connues, mais vues depuis un autre personnage, une sorte de flashback.

Un Kanzenban est un volume en édition collector. Ces volumes sont généralement plus coûteux et plus fournis, avec des caractéristiques spéciales telles que des couvertures conçues spécifiquement, un papier de plus haute qualité, une couverture de protection spéciale, etc.

Seuls les mangas les plus populaires paraissent sous ce format.

Un tankōbon est le terme japonais pour un recueil de chapitres de manga. En 1955, les éditeurs décident de republier les mangas diffusés par intermittences dans les magazines en un format poche à couverture souple. Il compile plusieurs chapitres d'une même série et les publie sur du papier de haute qualité. Ce sont ces versions qui sont utilisées pour les traductions européennes et américaines.

Weekly Shōnen Jump, fréquemment abrégé en Shōnen Jump, est un magazine de prépublication de mangas hebdomadaire de type shōnen créé par l’éditeur Shūeisha le 2 juillet 1968 et toujours en cours de publication. Il fait partie de la gamme de presse « Jump » de l’éditeur, celle-ci étant destinée à un public masculin de tous âges.

1 14 15 16 17 18 20