Yū [ユウ]

notyetPREMIÈRE APPARITION : EP34

Yū était un jeune garçon malade depuis plusieurs mois. Ses parents avaient décidé de l’emmener au château de Amiba dans l’espoir d’être guéri. Au lieu de le soigner, Amiba l’euthanasia sous le regard de ses parents, persuadés d’avoir affaire à Toki. Lorsque Ken arriva sur les lieux, il leur annonça l’horrible nouvelle. Fou de chagrin, le père de Yū se rua sur Amiba mais ce dernier le paralysa en frappant le tsubo Gekishinkō, ce qui provoqua une accélération de son rythme cardiaque qui finit par le tuer. Amiba se servit ensuite de la mère de Yū comme bouclier humain afin de se protéger de Kenshiro. On ne sait pas ce qu’il advint d’elle ensuite.

Dans l’adaptation animée, Yū et ses parents font partie d’une caravane de voyageurs. Ils trouvent Lin évanouie dans le désert grâce aux aboiements de Peru. C’est seulement ensuite que Yu tombe malade. Ken arrive juste à temps au moment où Amiba tente d’euthanasier Yū et réussit à sauver le garçon.

Dans la version US de la Master Edition, le père de Yū est baptisé Jun, bien que ce nom ne soit jamais mentionné dans la version originale.

Faites tourner !

Un Kanzenban est un volume en édition collector. Ces volumes sont généralement plus coûteux et plus fournis, avec des caractéristiques spéciales telles que des couvertures conçues spécifiquement, un papier de plus haute qualité, une couverture de protection spéciale, etc.

Seuls les mangas les plus populaires paraissent sous ce format.

Un tankōbon est le terme japonais pour un recueil de chapitres de manga. En 1955, les éditeurs décident de republier les mangas diffusés par intermittences dans les magazines en un format poche à couverture souple. Il compile plusieurs chapitres d'une même série et les publie sur du papier de haute qualité. Ce sont ces versions qui sont utilisées pour les traductions européennes et américaines.

Weekly Shōnen Jump, fréquemment abrégé en Shōnen Jump, est un magazine de prépublication de mangas hebdomadaire de type shōnen créé par l’éditeur Shūeisha le 2 juillet 1968 et toujours en cours de publication. Il fait partie de la gamme de presse « Jump » de l’éditeur, celle-ci étant destinée à un public masculin de tous âges.

Laisser un commentaire