Ryūken [リュウケン]

030-133TECHNIQUE : Hokuto Shinken

PARENTÉ : Tesshin Kasumi (père) – Kenshirō Kasumi (frère)

PREMIÈRE APPARITION : EP30

Ramon Kasumi, plus tard connu sous le nom de Ryūken, était le père adoptif de Kenshirō, ainsi que le 63ème successeur du Hokuto Shinken.

Il appela son fils adoptif Kenshirō en mémoire de son frère aîné Kasumi Kenshirō, tout deux portant la marque du Hokuto. Par la suite on apprendra que Kasumi Kenshirō et lui étaient de mères différentes.
Pour devenir le successeur du Hokuto Shinken, Ryūken dû affronter Kōryū, un autre prétendant au titre. Il adopta ensuite 4 enfants ( Kenshirō, Toki, Raoh et Jagi et leur enseigna l’art meurtrier. Peu après avoir annoncé Kenshirō comme son successeur, il du se résoudre à briser le Poing de Raoh, afin de l’empêcher d’utiliser son Hokuto à des fins maléfiques, mais durant son combat il eu une crise cardiaque qui permit à Raoh de reprendre le dessus et d’assassiner son propre maître.

Kenshirō n’apprit la vérité que lorsque Toki lui annonça, peu avant sa première rencontre avec Ken-Ō.

Faites tourner !

Un Kanzenban est un volume en édition collector. Ces volumes sont généralement plus coûteux et plus fournis, avec des caractéristiques spéciales telles que des couvertures conçues spécifiquement, un papier de plus haute qualité, une couverture de protection spéciale, etc.

Seuls les mangas les plus populaires paraissent sous ce format.

Un tankōbon est le terme japonais pour un recueil de chapitres de manga. En 1955, les éditeurs décident de republier les mangas diffusés par intermittences dans les magazines en un format poche à couverture souple. Il compile plusieurs chapitres d'une même série et les publie sur du papier de haute qualité. Ce sont ces versions qui sont utilisées pour les traductions européennes et américaines.

Weekly Shōnen Jump, fréquemment abrégé en Shōnen Jump, est un magazine de prépublication de mangas hebdomadaire de type shōnen créé par l’éditeur Shūeisha le 2 juillet 1968 et toujours en cours de publication. Il fait partie de la gamme de presse « Jump » de l’éditeur, celle-ci étant destinée à un public masculin de tous âges.

Laisser un commentaire