Kyokujūji Seiken [極十字聖拳]

Ce style, relativement récent, est un dérivé du Hokuto Ryūkaken.
Il a été inventé par Wèi Ruìyīng et est représenté par la Croix du Sud.
Son principe est de détruire l’adversaire par l’extérieur, ce qui le rend similaire au Nanto Seiken. Par ailleurs, le fait de découper en croix fait beaucoup penser au Kyokusei Jūji Ken de Souther.
Ruìyīng enseigna son art à ses deux élèves : Liú Fēi-Yàn et Biāo Bái-Fèng.

ARCANES

Meikū Sō Bu – 瞑空爪舞

Buretsu Sōha Dan – 舞裂爪破弾

Enbu Zan – 燕舞斬

enbu_zan

Senju Ragyo – 千手羅行

Shichō Ketsujō Zan – 死鳥血条斬

Faites tourner !

Un Kanzenban est un volume en édition collector. Ces volumes sont généralement plus coûteux et plus fournis, avec des caractéristiques spéciales telles que des couvertures conçues spécifiquement, un papier de plus haute qualité, une couverture de protection spéciale, etc.

Seuls les mangas les plus populaires paraissent sous ce format.

Un tankōbon est le terme japonais pour un recueil de chapitres de manga. En 1955, les éditeurs décident de republier les mangas diffusés par intermittences dans les magazines en un format poche à couverture souple. Il compile plusieurs chapitres d'une même série et les publie sur du papier de haute qualité. Ce sont ces versions qui sont utilisées pour les traductions européennes et américaines.

Weekly Shōnen Jump, fréquemment abrégé en Shōnen Jump, est un magazine de prépublication de mangas hebdomadaire de type shōnen créé par l’éditeur Shūeisha le 2 juillet 1968 et toujours en cours de publication. Il fait partie de la gamme de presse « Jump » de l’éditeur, celle-ci étant destinée à un public masculin de tous âges.

Laisser un commentaire