Episode 93

 
対決ジュウザVSラオウ!
今無敵伝説に終止符を!!
Taiketsu Jūza tai Raoh!
Ima muteki densetsu ni shūshifu o!!
Duel entre Jūza et Raoh !
Point final à la légende de l’invincibilité !!

 6 novembre 1986 (Fuji TV)   22 novembre 2010 (Mangas)

https://rutube.ru/video/d215cfd628f6bd3e969e461a6c36ee3c/

Votre avis sur cet épisode ?
Total: 0
Résumé

Cet épisode commence avec la présence de Ken et ses amis, qui continuent – malgré l’insoutenable chaleur – à marcher dans le désert. Un court instant s’ensuit, et nous retrouvons Jūza et Ken-Ō qui se préparent au combat !

Les hommes de Raoh sont effrayés de voir que Jūza attaque de front le grand Ken-Ō. Raoh ne comprend pas pourquoi il abaisse sans cesse sa garde, jusqu’à ce que Jūza lui révèle avoir développé son propre art de combat – exempt d’appréhension – et surtout que nul ne peut prédire ! En effet, Raoh est dépité par l’imprévisibilité des coups de son opposant et pose son genou à terre ! Le Roi du Hokuto est en difficulté !!!

Pendant ce temps, trois hommes sont massacrés par Jemoni – un homme de la garde d’élite de Ken-Ō – qui comptabilise d’après lui 9.999 victimes ! Celui-ci attend tranquillement sa dix millième victime sous le soleil de plomb du désert. Bien évidemment, c’est à ce moment que Kenshirō fait son apparition, continuant sagement sa route vers le dernier Général du Nanto ! Ken se fait attaquer par le Taizan-ryū Kenbu Jutsu du samouraï, qu’il ne mettra pas longtemps à comprendre. Il l’évite sans mal, et inflige un coup de poing au visage de Jemoni, lui paralysant ses bras. Le centre nerveux qu’a touché Ken commande les bras de son adversaire et lui retourne ses deux lames contre lui. Quelle ironie pour celui qui pensait être honoré d’avoir tué l’homme aux sept cicatrices pour dix millième victime ! Sa proie ne semble pas être celle qu’il pensait ! Ken et ses compagnons reprennent leur longue et pénible route à travers le désert…

Pendant ce temps, le combat opposant Jūza à Raoh continue, et nous retrouvons ce dernier en bien mauvaise posture face à l’illisibilité des coups qu’il subit ! Raoh se plonge dans le passé et se souvient de leur première rencontre.

Nous y voyons Toki tentant de s’approprier des œufs d’oiseaux avec difficulté sur une branche d’arbre; son frère Raoh arrive et utilise toute la barbarie de sa force pour déloger les œufs de l’arbre. Durant la chute de l’arbre, Jūza parvient à se procurer les œufs et cela, sans que les deux frères ne puissent même le voir ! Jūza le nargue et va même jusqu’à lui lancer un œuf sur le front ! Raoh, fou de rage contre lui, se fait interpeller par Ryūken qui lui conseille de ne jamais s’énerver sous peine de tomber dans son piège.

Nous réintégrons le présent où notre Ken-Ō explique à Jūza que son art a la faiblesse de ne pouvoir rivaliser avec un art millénaire tel que le Hokuto Shinken. Pour le lui prouver, il l’attaque et semble l’égratigner sur la partie gauche de son ventre. Le combat se resserre, et Jūza a l’air déterminé à lui montrer sa véritable technique ! Mais contre toute attente, il s’enfuit dans les airs au lieu de l’attaquer et monte Kokuō ! Le cheval, d’abord intimidé, accepte finalement la présence de l’étoile de Nanto Goshasei sur son dos. Au même moment, les hommes de Jūza passent à l’action et montent leur embuscade sur l’armée de Ken-Ō qui est réduite en miettes. Raoh est littéralement ridiculisé par les actions du Nuage, mais jure que cela se passera plus comme par le passé ! Jūza quant à lui – acclamé par ses hommes -, redoute la force de Raoh en pressant sa blessure infligée au ventre : celle-ci paraît plus sérieuse qu’il n’ose le montrer à ses compagnons…

Galerie
Dans le prochain épisode

 
Faites tourner !

Un Kanzenban est un volume en édition collector. Ces volumes sont généralement plus coûteux et plus fournis, avec des caractéristiques spéciales telles que des couvertures conçues spécifiquement, un papier de plus haute qualité, une couverture de protection spéciale, etc.

Seuls les mangas les plus populaires paraissent sous ce format.

Un tankōbon est le terme japonais pour un recueil de chapitres de manga. En 1955, les éditeurs décident de republier les mangas diffusés par intermittences dans les magazines en un format poche à couverture souple. Il compile plusieurs chapitres d'une même série et les publie sur du papier de haute qualité. Ce sont ces versions qui sont utilisées pour les traductions européennes et américaines.

Weekly Shōnen Jump, fréquemment abrégé en Shōnen Jump, est un magazine de prépublication de mangas hebdomadaire de type shōnen créé par l’éditeur Shūeisha le 2 juillet 1968 et toujours en cours de publication. Il fait partie de la gamme de presse « Jump » de l’éditeur, celle-ci étant destinée à un public masculin de tous âges.

Laisser un commentaire