Episode 35

 
邪悪なる者よ!
トキ・お前の心は腐っている!!
Jaakunaru mono yo!
Toki omae no kokoro wa kusatteiru!!
Tu n’es qu’un monstre !
Toki, ton cœur est rongé par le mal !!

 11 juillet 1985 (Fuji TV)   ?

Fiche technique
  • Producteur: Hiromichi Matano
  • Scénario: Yukiyoshi Ōbashi
  • Animation: Hirotoshi Kanako
  • Direction technique: Kue Ōmiya

https://rutube.ru/video/9d8077f333931edcfbc24117ebf0582f/

Votre avis sur cet épisode ?
Total: 1
Résumé

L’épisode débute avec Kenshirō, plongé dans ses pensées, qui se dirige vers le village des Miracles en compagnie de Hanzō.

Pendant ce temps, Lin est réveillée par Péru, qui la prévient que , un jeune garçon, souffre d’une horrible fièvre. Le village s’affole en voyant que les compétences du médecin, ne peuvent le sauver grâce à ses plantes médicinales, et ce, jusqu’à l’intervention d’un homme leur parlant du village des Miracles qui se situerait non loin d’eux. Il y aurait là-bas, un homme nommé Toki, capable de le guérir en pressant simplement ses doigts sur ses hikō. Les parents de Yû, accompagné de Lin, partent sur-le-champ rejoindre le frère de Kenshirō. Ceux-ci lui présentent l’enfant et lui supplient de bien vouloir le sauver d’une mort affreuse! Le père allant même jusqu’à lui donner ce qu’il voudra en l’échange de la vie de son fils!

Au même moment, Ken est aux portes de la demeure de Toki, et rencontre deux gardes en moto qui veulent sauver Hanzō. Peine perdue bien évidemment! Notre héros les supprime en quelques secondes!

De retour sur les agissements de Toki, il se prépare à s’occuper du cas du jeune garçon. Ce monstre plante ses dix doigts dans le corps de , ricanant sans cesse, et termine son opération en rassurant les parents des bonnes chances de survie de leur fils.

Toki réclame donc que le père tienne sa promesse, et demande sa vie en échange de ses bons services rendus! Le père se débat de toutes les manières possibles, ce qui ravive plus encore, le côté pervers de Toki, en s’acharnant pour sa survie! Il lui plante sa main droite dans le cœur, ne sachant pas quels effets cela engendrera; Peut-être une intense puissance pouvant même aller jusqu’à vaincre la mort?

Il décide ensuite de presser le point vital qui scelle le mouvement du muscle nécessaire à la respiration en agitant son doigt dans tous les sens dans le coup du pauvre père… Celui-ci interrompt brusquement son opération pour lancer une épée à travers une planche en bois, tuant Hanzō à la place de l’homme aux 7 cicatrices qui se trouvaient derrière. La rencontre entre les deux frères est enfin arrivée!!!

Nous passons un cours instant sur Bat qui conduit Mamiya et Rei au village des miracles, tous pris dans une tempête de sable. Ken, quant à lui, sauve in extremis d’une mort certaine; Il est effaré par la cruauté de Toki et se demande s’il est possible qu’il soit bien son frère!

Flashback sur les deux frères, où Toki explique à Kenshirō qu’en touchant fortement un point vital, la chair va s’animer de l’intérieur et qu’au contraire, en le pressant délicatement, l’intelligence naturelle du corps va s’accélérer. Le Toki qu’il a connu à l’époque, voulait utiliser le Hokuto Shinken pour soigner les gens dans la détresse et non commettre des crimes irréparables!

Nous revenons au présent, où Ken s’étonne que l’ancien Toki avait les yeux infiniment plus sereins et utilisait sa médecine pour le bien de tous!

Le combat commence, et Toki bloque l’attaque de Ken! Le doute n’est plus permis dans l’esprit de notre héros, c’est bien Toki son frère! Celui-ci lui raconte les raisons qui l’ont soudainement poussé à passer du bien au mal; Lorsqu’il est arrivé dans ce village, les hommes se laissaient mourir, et son arrivée a été une sorte de seconde vie qu’il offrait aux hommes! Seulement, un jour, lui qui avait eu tant de mal pour tout reconstruire, vit ces hommes se faire massacrer par de vulgaires bandits. Pour la première fois, il s’est oublié dans la colère. Puis, une fois ses esprits repris, une profonde tristesse dépassant tout, l’envahit; Et la lumière fut la hache qui lui fendit le cœur. A ce moment, il a compris que ses rêves étaient insensés…

Le père de intervient et essaye de tuer Toki, qui évite facilement son épée et montre à Ken un nouveau point vital qu’il a découvert : le Gekishinkō (Le point de la terrible secousse). Ce point accroît rapidement le rythme cardiaque du cœur jusqu’à atteindre le point d’éclatement des vaisseaux sanguins. Son frère lui explique que c’est justement pour connaître tous les points vitaux du corps qu’il a besoin de cobayes. Entendant cela, Kenshirō comprend qu’il est totalement impossible que ce soit Toki, et l’attaque avec une série de coups de pieds. Ken a seulement tenté de lui déchirer ses vêtements pour vérifier s’il a bien une énorme cicatrice dans le dos; Cette cicatrice, que lui a fait par le passé un énorme tronc d’arbre, qui s’apprêtait à fracasser le crâne de Ken! Notre héros est dépité par cette indéniable preuve de l’identité de ce monstre et du fait qu’il doive encore se battre contre un frère, après Jagi

Est-ce là, le destin du successeur du Hokuto Shinken ?

Galerie
Dans le prochain épisode

Faites tourner !

Un Kanzenban est un volume en édition collector. Ces volumes sont généralement plus coûteux et plus fournis, avec des caractéristiques spéciales telles que des couvertures conçues spécifiquement, un papier de plus haute qualité, une couverture de protection spéciale, etc.

Seuls les mangas les plus populaires paraissent sous ce format.

Un tankōbon est le terme japonais pour un recueil de chapitres de manga. En 1955, les éditeurs décident de republier les mangas diffusés par intermittences dans les magazines en un format poche à couverture souple. Il compile plusieurs chapitres d'une même série et les publie sur du papier de haute qualité. Ce sont ces versions qui sont utilisées pour les traductions européennes et américaines.

Weekly Shōnen Jump, fréquemment abrégé en Shōnen Jump, est un magazine de prépublication de mangas hebdomadaire de type shōnen créé par l’éditeur Shūeisha le 2 juillet 1968 et toujours en cours de publication. Il fait partie de la gamme de presse « Jump » de l’éditeur, celle-ci étant destinée à un public masculin de tous âges.

Laisser un commentaire