Episode 13

 
羅漢仁王拳!
動きだしたらもう止まらない!!
Rakan Niō Ken!
Ugoki dashitara mō tomara nai!!
Le Rakan Niō Ken !
Une fois en marche, impossible de l’arrêter !!

 17 janvier 1985 (Fuji TV)   7 décembre 1988 (TF1)

Fiche technique
  • Producteur: Atsu-Tochi Umezawa
  • Scénario: Hiroshi Toda
  • Animation: Masami Suda
  • Direction technique: Hisae Ōmiya

https://rutube.ru/video/116006e5c0950922ffb6f72e5aa9bf69/

Votre avis sur cet épisode ?
Total: 1
Résumé

Jackal est la cible de Ken qui veut lui faire payer ses dettes. Il fait libérer Devil Rebirth, un ignoble meurtrier, afin qu’il s’occupe de Ken.

Dans le manga
  • Jackal connait très bien Devil Rebirth car il a lui aussi été emprisonné dans cette prison. C’est Jackal qui lui avait volé le pendentif des années auparavant. Dans l’anime c’est Joker qui lui donne.
  • Dans le manga il n’y a pas de drapeau de la Croix du Sud. La prison n’a aucun lien avec Shin.
  • Dans le chapitre suivant, quand retourne au bar de Johnny (qui est très content de le revoir), il apprend par Bat et Lin qu’un patriarche accepte d’héberger les enfants de Toyo dans son village, à condition que Ken les aide à se débarrasser de tribu des Kibas. Dans l’anime, cet arc n’apparaîtra que bien plus tard.
Erreurs
  • Quand Jackal voit que Ken le regarde, son bracelet noir est de la même couleur que son bandage.
  • Jackal perd son pantalon quand Devil explose les portes de sa cellule.
  • Dans l’épisode précédent Jackal se retrouve à court de dynamite. Pourtant Ken sort par magie un bâton se sa fourrure. Où  Jackal l’avait-il caché ? 🙂
  • Où Ken a-t-il trouvé tous ces adultes à la fin de l’épisode ? Les enfants du village de Toyo semblent les reconnaître. Certains semblent même avoir des liens de parenté… mais d’où sortent-ils ?
Galerie
Dans le prochain épisode

Faites tourner !

Un Kanzenban est un volume en édition collector. Ces volumes sont généralement plus coûteux et plus fournis, avec des caractéristiques spéciales telles que des couvertures conçues spécifiquement, un papier de plus haute qualité, une couverture de protection spéciale, etc.

Seuls les mangas les plus populaires paraissent sous ce format.

Un tankōbon est le terme japonais pour un recueil de chapitres de manga. En 1955, les éditeurs décident de republier les mangas diffusés par intermittences dans les magazines en un format poche à couverture souple. Il compile plusieurs chapitres d'une même série et les publie sur du papier de haute qualité. Ce sont ces versions qui sont utilisées pour les traductions européennes et américaines.

Weekly Shōnen Jump, fréquemment abrégé en Shōnen Jump, est un magazine de prépublication de mangas hebdomadaire de type shōnen créé par l’éditeur Shūeisha le 2 juillet 1968 et toujours en cours de publication. Il fait partie de la gamme de presse « Jump » de l’éditeur, celle-ci étant destinée à un public masculin de tous âges.

Laisser un commentaire