Episode 1

神か悪魔か!?
地獄にあらわれた最強の男
Kami ka Akuma ka!?
Jigoku ni arawareta saikyō no otoko
Dieu ou démon ?
L’homme surpuissant surgi des enfers

 11 octobre 1984 (Fuji TV)   31 août 1988 (TF1)

Fiche technique
  • Producteur : Toyō Ashida
  • Scénario : Seizō Uwabara
  • Animation : Masami Suda
  • Direction technique: Morishige Suzuki

https://rutube.ru/video/d90cda7aa76a6d67946d19cdacbd1659/

Votre avis sur cet épisode ?
Total: 3
Résumé

En 199X, la folie des hommes provoqua une guerre mondiale atomique. Toute forme de vie est effacée de la surface de la terre. Les mers sont asséchées, et les terres crevassées pour plus ne formées qu’un vaste désert stérile.

Pourtant la race humaine n’avait pas totalement disparu. Les rares survivants sont organisés en bandes, et luttent pour leur survie. L’eau et la nourriture étaient devenu les seules richesses. Une nouvelle ère de violence était en marche.

Quelque part dans les vastes terres désolées ; un véhicule transportant des hommes et de femmes se fait attaqué par une horde de bandits, avec un Z tatoué sur leurs fronts. En quête de vivres, Zeed le chef des pillards, massacre et extermine avec ses hommes, la totalité des voyageurs.

Sous un soleil de plomb, un homme visiblement diminué par le manque d’eau et de nourritures, ère dans le désert. L’inconnu arrive finalement non loin des ruines, de ce qui étaient jadis une ancienne citée. L’homme s’apprête à entrée dans la ville, quand il se fait attaquer par des éclaireurs appartenant à la bande de Zeed.

Au bivouac des pillards, Zeed apprend que ses éclaireurs se sont fait tuer. Une fois sur les lieux, les bandits découvrent les corps déchiquetés de leurs camarades. Encore sous le choc, Zeed essaie de faire parler le seul éclaireur encore vivant. Ce dernier s’apprête à faire son rapport, lorsque son crâne se met à gonfler, pour finalement exploser. Zeed jure alors de faire payer ces crimes. Pendant ce temps, les villageois de la citée capture un jeune garçon qui volait la récolte de leur potager. Au même moment, ils surprennent l’inconnu entrain de puiser de l’eau dans leur puits. Les villageois les mettent tous les deux en prison, en attendant le retour du patriarche.

Les miliciens les laissent sous la surveillance d’une petite fille nommée Lin. Cette dernière apporte de l’eau à l’homme complètement mourant. A ce moment le jeune voleur attrape le bras de Lin, et demande à l’homme de prendre les clefs. Au lieu de çà, l’homme fait lâcher prise le jeune garçon en exerçant un pression sur son bras. Plus tard, Lin reviendra avec un repas destiné à son sauveur. L’inconnu remercie Lin, et dit s’appeler Ken ( Kenshirō). Le jeune voleur prénommé Bat, explique que Lin est muette depuis que sa famille s’est faite massacrée sous ses yeux. Ken décide alors d’utiliser sur Lin, une technique destiné à lui rendre la parole.

Plus tard les villageois viennent chercher Ken, pour le présenter au patriarche. Le vieillard ce méfie de Ken, et après un brève interrogatoire, les villageois arrachent son blouson pour vérifier la présence d’un tatouage sur son torse, synonyme d’appartenance à la bande de Zeed. Une grande surprise se lit sur le visage du patriarche, en découvrant 7 cicatrices sur le torse de Ken. Les cicatrices représenteraient Hokuto la grande ourse, l’étoile de la mort. Selon le patriarche, la violence et le sang suivent la grande ourse après chacune de ses apparitions. A ce moment précis, un garde sonne l’alarme. Le village est attaqué par le gang de Zeed. Les villageois ramènent Ken dans sa cellule. Lin part elle aussi se battre, mais laisse volontairement en partant les clefs près de la grille. Bat traduit çà comme un dernier cadeau pour Ken avant de se faire tuer. En comprenant que Lin risque de se faire tuer, Ken se concentre, et écartent les barreaux de la cellule. Ken part ensuite au secours des villageois avec Bat, encore sous le choc de cette démonstration de force.

Une fois dehors, Ken découvre avec horreur les cadavres des villageois. Zeed menace de briser la nuque de Lin, si le patriarche et les villageois restant ne baissent pas les armes, et si ils ne lui apportent pas les réserves de vivres. Ken l’air menaçant, se dirige calmement à la rencontre de Zeed. Trois punks attaquent Ken, mais ce dernier les maintient à distance d’un unique coup de pied. Après quelques secondes, les têtes des trois bandits se déforment et explosent. A cet instant, le patriarche comprend qu’ils étaient en présence du Hokuto Shinken; une technique chinoise vieille de 2000 ans, utilisée par les assassins. Son secret consiste à concentrer l’énergie pour frapper les points vitaux, et détruire le corps de l’intérieur. Ken demande à Zeed de poser Lin, et comme celui-ci refuse, Ken abat sur lui une pluie de coup de poings. Zeed lâche Lin et s’écroule par terre. Ken tourne le dos à Zeed avec Lin dans ses bras. Zeed fait mine de vouloir attaquer Ken, mais ce dernier lui explique qu’il est déjà mort. S’ensuit l’explosion du corps de Zeed.

Ken quitte la citée en compagnie de Bat, sous le regard de Lin. En larmes la petite crie un Ken déchirant, son premier mot depuis bien longtemps.

Dans le manga
  • La scène d’ouverture dans laquelle Zeed abat une femme qui s’enfuit à l’aide d’une flèche n’existe pas dans le manga
  • De même que la scène où Ken se fait capturer par les éclaireurs de Zeed
  • Dans le manga, Ken n’arrive pas jusqu’au puits, il se rend au village de Lin mais se fait prendre dans un piège.
  • Le manga mentionne simplement que la famille de Lin a été massacrée alors que ceci est montré dans l’anime.
  • On apprend d’ailleurs dans l’anime que Lin avait un frère… mais pas de sœur ?
  • Dans le manga Ken ne déchire pas sa veste en affrontant Zeed. Il ne le fera d’ailleurs jamais.
Erreurs

Les trois éclaireurs qui tentent de capturer Ken et qui se font massacrer (hors écran) sont les mêmes qui découvrent les corps !

Quand Lin observe Bat se rouler par terre de douleur son bandana a disparu.

Galerie
Dans le prochain épisode

Faites tourner !

Un Kanzenban est un volume en édition collector. Ces volumes sont généralement plus coûteux et plus fournis, avec des caractéristiques spéciales telles que des couvertures conçues spécifiquement, un papier de plus haute qualité, une couverture de protection spéciale, etc.

Seuls les mangas les plus populaires paraissent sous ce format.

Un tankōbon est le terme japonais pour un recueil de chapitres de manga. En 1955, les éditeurs décident de republier les mangas diffusés par intermittences dans les magazines en un format poche à couverture souple. Il compile plusieurs chapitres d'une même série et les publie sur du papier de haute qualité. Ce sont ces versions qui sont utilisées pour les traductions européennes et américaines.

Weekly Shōnen Jump, fréquemment abrégé en Shōnen Jump, est un magazine de prépublication de mangas hebdomadaire de type shōnen créé par l’éditeur Shūeisha le 2 juillet 1968 et toujours en cours de publication. Il fait partie de la gamme de presse « Jump » de l’éditeur, celle-ci étant destinée à un public masculin de tous âges.

Laisser un commentaire