L’Ère de Raoh (2006)

logo_raoh1Au Japon, ce film est sorti en salles le 11 mars 2006 puis en DVD le 27 octobre 2006.
En France, il est sorti en salles (!!) le 14 mai 2008 en version director’s cut, sous le titre Hokuto No Ken – L’Ère de Raoh, puis en DVD le 18 novembre 2008 et finalement en Blu-ray le 26 janvier 2011.
 
Après une guerre atomique, l’humanité erre dans un monde pots-apocalyptique où la désolation et la violence règnent sans partage. Dans ces terres désolées, de puissants guerriers, détenteurs de techniques ancestrales s’affrontent pour imposer l’avenir de l’espèce humaine. Kenshirō est l’unique héritier du Hokuto Shinken, un art de combat ultime qu’il met au service des populations opprimées. Une autre école domine, celle du Nanto, dont l’héritier proclamé est Souther, dit l’Empereur sacré, qui assoit sa domination en terrorisant les populations. Pour accomplir sa destinée de sauveur, Kenshirō doit combattre Souther, mais dans l’ombre du destin, un ennemi plus cruel se dresse devant lui : son propre frère Raoh qui revendique dans le sang des innocents le titre d’unique héritier du Hokuto Shinken
 
Fiche
  • Titre original : Shin kyūseishū densetsu Hokuto no Ken – Raō den junai no Shō [真救世主伝説 北斗の拳 ラオウ伝 殉愛の章]
  • Titre français : Hokuto no Ken 1 : L’Ère de Raoh
  • Réalisation : Takahiro Imamura
  • Scénario : Nobuhiko Horie, Yoshinobu Kamo et Katsuhiko Manabe
  • Direction artistique : Nobuto Sakamoto
  • Direction d’animation : Masaki Satô
  • Character design : Tsukasa Hôjô ; Shingo Araki, Michi Himeno, Hisashi Kagawa, Chiharu Satô
  • Photographie : Masato Sato
  • Montage : Jun Takuma
  • Musique : Yuki Kajiura
  • Production : Naoki Miya, Kiminobu Satô et Hideki Yamamoto
  • Studio d’animation : TMS Entertainment
  • Société de production : North Star Pictures

Remarque

Il existe 2 versions du long métrage : celle diffusée en salle et un director’s cut réalisé pour la sortie DVD dans lequel 500 plans ont été refaits en plus d’une scène supplémentaire et d’un redoublage complet pour Raoh. Cette dernière version est évidemment supérieure sur beaucoup de points.


Blu-ray

[amazon_link asins=’B004DVB7FO’ template=’HokutoLegacy’ store=’hokulega-21′ marketplace=’FR’ link_id=’9155a657-8dd1-11e7-91f0-f5135dc2edaf’]

  • Français 5.1 & 2.0
  • Japonais 5.1 & 2.0
  • DT HD-MA
  • Sous-titres : Français / Néerlandais
bluray_integrale_films[amazon_link asins=’B00BHCBT5U’ template=’HokutoLegacy’ store=’hokulega-21′ marketplace=’FR’ link_id=’a9199a4e-8dd4-11e7-8542-758614ae3e69′]
Intégrale des 3 films

DVD

[amazon_link asins=’B001IDPQ3Y’ template=’HokutoLegacy’ store=’hokulega-21′ marketplace=’FR’ link_id=’872579df-8dd5-11e7-9b3e-7b9492876100′]

  • Français 5.1 & 2.0
  • Japonais 5.1 & 2.0
  • Sous-titres : Français / Néerlandais

  • Français 5.1 & 2.0
  • Japonais 5.1 & 2.0
  • Sous-titres : Français / Néerlandais
  • Manga vol. 1 de Hokuto No Ken
  • Interview croisée de Buronson, Tetsuo Hara et Nobuhiko Horie
  • Divers events sur la sortie du film, de la promotion à la première
  • Clip animé de «  Ai o torimodose » par Crystal King

dvd_raoh_den1_numerotee

  • Français 5.1 & 2.0
  • Japonais 5.1 & 2.0
  • Sous-titres : Français / Néerlandais
  • T-shirt Collector – Manga vol. 1 de Hokuto No Ken
  • Interview croisée de Buronson, Tetsuo Hara et Nobuhiko Horie Divers events sur la sortie du film, de la promotion à la première
  • Clip animé de «  Ai o torimodose » par Crystal King

Commentaire(s)

Un gaiden est un mot japonais signifiant "histoire parallèle" ou "conte". Le mot est utilisé fréquemment dans la fiction japonaise pour décrire un spin-off d'une oeuvre existante, ce n'est ni une séquelle, ni une préquelle. Cependant, certains gaiden sont aussi des réécritures d'histoires connues, mais vues depuis un autre personnage, une sorte de flashback.

Un Kanzenban est un volume en édition collector. Ces volumes sont généralement plus coûteux et plus fournis, avec des caractéristiques spéciales telles que des couvertures conçues spécifiquement, un papier de plus haute qualité, une couverture de protection spéciale, etc.

Seuls les mangas les plus populaires paraissent sous ce format.

Un tankōbon est le terme japonais pour un recueil de chapitres de manga. En 1955, les éditeurs décident de republier les mangas diffusés par intermittences dans les magazines en un format poche à couverture souple. Il compile plusieurs chapitres d'une même série et les publie sur du papier de haute qualité. Ce sont ces versions qui sont utilisées pour les traductions européennes et américaines.

Weekly Shōnen Jump, fréquemment abrégé en Shōnen Jump, est un magazine de prépublication de mangas hebdomadaire de type shōnen créé par l’éditeur Shūeisha le 2 juillet 1968 et toujours en cours de publication. Il fait partie de la gamme de presse « Jump » de l’éditeur, celle-ci étant destinée à un public masculin de tous âges.