L’anime

Hokuto no Ken sera adapté en anime par la Toei Animation en 1984. C’est Toyō Ashida qui sera à la réalisation.

Une première série comportant 109 épisodes, sera diffusée sur Fuji TV du 11 octobre 1984 au 5 mars 1987.

Une seconde série, Hokuto no Ken 2, de 43 épisodes, sera diffusée du 12 mars 1987 au 18 février 1988.

En France, la série sera diffusée 2 an plus tard dans l’émission du Club Dorothée sur TF1 et sera rebaptisée Ken Le Survivant. Suite à plusieurs plaintes (justifiées) concernant la violence de l’anime, TF1 arrêtera sa diffusion au 84ème épisode.
Ce n’est qu’en 1996 que les épisodes 85 à 96 (doublés en français) seront diffusés sur AB Cartoon et il faudra attendre 2010 pour que soient doublés et diffusés les 20 derniers épisodes. Ceux-ci seront diffusés sur la chaîne Mangas, du 22 novembre au 3 décembre 2010.

Hokuto no Ken 2 n’a jamais été diffusé, ni même doublé en français.

Un premier film animé sortira dans les salles japonaises le 8 mars 1986.

En 2003, une nouvelle illustrée par Tetsuo Hara (Jubaku no Machi) sera adaptée sous la forme de 3 OAV : Shin Hokuto no Ken.

En 2005 un projet de films et d’OAV verra le jour : Hokuto no Ken – La Légende du Véritable Sauveur.

En 2006 (juste avant la sortie de L’Ère de Raoh) sortira un court métrage en images de synthèse nommé Hokuto no Ken : Legend of Heroes.

L’anime, les film et OAV sont bien entendus sortis en DVD, puis en blu-ray, aussi bien en France qu’au Japon.


Lire aussi :

Commentaire(s)

Un gaiden est un mot japonais signifiant "histoire parallèle" ou "conte". Le mot est utilisé fréquemment dans la fiction japonaise pour décrire un spin-off d'une oeuvre existante, ce n'est ni une séquelle, ni une préquelle. Cependant, certains gaiden sont aussi des réécritures d'histoires connues, mais vues depuis un autre personnage, une sorte de flashback.

Un Kanzenban est un volume en édition collector. Ces volumes sont généralement plus coûteux et plus fournis, avec des caractéristiques spéciales telles que des couvertures conçues spécifiquement, un papier de plus haute qualité, une couverture de protection spéciale, etc.

Seuls les mangas les plus populaires paraissent sous ce format.

Un tankōbon est le terme japonais pour un recueil de chapitres de manga. En 1955, les éditeurs décident de republier les mangas diffusés par intermittences dans les magazines en un format poche à couverture souple. Il compile plusieurs chapitres d'une même série et les publie sur du papier de haute qualité. Ce sont ces versions qui sont utilisées pour les traductions européennes et américaines.

Weekly Shōnen Jump, fréquemment abrégé en Shōnen Jump, est un magazine de prépublication de mangas hebdomadaire de type shōnen créé par l’éditeur Shūeisha le 2 juillet 1968 et toujours en cours de publication. Il fait partie de la gamme de presse « Jump » de l’éditeur, celle-ci étant destinée à un public masculin de tous âges.